Un siècle d’Indochine française en question

Article JSL

Aux côtés de la présidente Sophie Ducerf (à g.), Antoine Garcin (conférencier) et son épouse.

Lundi soir, à la Table d’Eugène , les membres du Rotary club de Paray-le-Monial et du Charolais et leurs conjoints accueillaient leurs invités sous la houlette de leur présidente, Sophie Ducerf.

L’occasion pour certains de découvrir les activités humanitaires de cette association et d’assister à la conférence d‘Antoine Garcin consacrée à l’Indochine.

Héritage familial, la passion de M. Garcin pour cette contrée l’a conduit à recueillir témoignages écrits, audio et vidéo, qu’il a restitués sous le pseudonyme de Paul Rignac, afin de livrer un autre regard sur l’histoire de la présence française dans la péninsule indochinoise.

Évoquant le temps des missionnaires, des colonisateurs et celui de la coopération, le conférencier a conclu sur les relations complexes et ambiguës entre ces deux pays, dues pour partie au choc culturel qu’elles ont occasionné.

Retrouvez les productions d‘Antoine Garcin chez Arconce Éditions, maison dédiée à la publication d’auteurs régionaux.

Publié le vendredi 21 novembre 2014, par Club de PMC, et mis à jour le 21 novembre 2014.